Actualité

Des Lions de Bordeaux

Elite : Cauchemar à Virginia

Pour le dernier match à domicile de la saison, face à Amiens, il suffisait d’un point aux Lions pour assurer le maintien.

Les Picards se déplaçaient avec uniquement 9 joueurs et un gardien, face à une équipe bordelaise au grand complet. Avec la chaleur régnant dans la salle Virginia, on pouvait penser que les Lions allaient étouffer leur adversaire du soir. Mais ce ne fut pas le cas, et la rencontre fut équilibrée tout au long des 50 minutes.

C’est l’expérimenté Renaud Crignier qui ouvre le score après 11 minutes de jeu sur un tir dos au but, après une sortie de zone bien menée. Moins d’une minute plus tard, sur une pénalité différée, Blanchet place un gros lancer frappé dans la lucarne de Dumeige.

Les deux équipes rentrent au vestiaire sur le score de 1-1, le suspense reste entier.

En début de deuxième période, le ciel s’éclaircit lorsque Paradis signe un doublé en l’espace de 17 secondes. Tout d’abord suite à un gros travail de Masson, puis parfaitement servi par Horrut.

Les Lions auront par la suite plusieurs occasions de tuer le match mais comme souvent depuis le début de la deuxième phase du championnat, la réussite devant le but n’est pas au rendez-vous.

Dans les cinq dernières minutes, les esprits s’échauffent et les pénalités pleuvent de part et d’autre.

Alors qu’il reste trois minutes et qu’on se dirige vers une victoire bordelaise, les visiteurs réduisent la marque sur une déviation de Guyart . Le temps continue de s’écouler et à une minute du coup de sifflet final, la messe semble dite puisqu’il faudrait encore deux buts aux Amiénois pour entretenir l’espoir de rejoindre Bordeaux au classement.

Les deux équipes évoluent à 3 contre 3, les Écureuils sortent le gardien et quelques secondes plus tard, Petit trompe Gasnier dans un angle très fermé. Le score est de 3-3 et il reste 53 secondes.

A 15 secondes de la fin, alors qu’Amiens évolue toujours sans gardien à 4 contre 3 (on rappelle que le point du match nul assure le maintien à Bordeaux), une pénalité bordelaise se termine et les deux équipes sont donc à 4 contre 4, mais personne ne parvient à bloquer un tir lointain de Renaud Crignier qui trouve la lucarne de Gasnier, masqué par plusieurs joueurs. Le chronomètre indique alors 49’55.

Le scénario catastrophe s’est donc produit. Les Lions ne sont pas parvenus à conserver une avance de 3 buts lors des 3 dernières minutes, non sans rappeler la récente déconvenue d’un club français en ligue des champions de football. La joie des Picards contraste avec des Bordelais abattus au coup de sifflet final.

La neuvième place, synonyme de barrage contre le deuxième de N1, se jouera donc lors de la dernière journée entre Epernay, Bordeaux et Amiens. Nous expliqueront les différents cas de figure dans un prochain article.

Cliquez ici pour voir le classement à jour.
(celui de notre site n’est pour l’instant pas actualisé)

 

Crédit Photo : Viet Hung Nguyen

Répondre