Actualité

Des Lions de Bordeaux

Élite : les Lions perdent logiquement chez les Diables de Rethel

Résumé du match Rethel – Bordeaux

Pour le compte de la 11ème journée, nos Lions se déplaçaient dans les Ardennes pour défier l’ogre Rethélois. Premiers au classement, les Diables n’ont perdu que 2 matchs depuis le début de la saison contre Caen et Angers et restent invaincus dans leur antre.

Un voyage périlleux et une lourde tâche s’annonce pour nos joueurs face à la pléthore d’étrangers de haut calibres alignés par les Diables. La mission est simple : ramener des points de ce long déplacement, peu importe le nombre, pour s’éloigner de la zone rouge et conserver une chance de participer aux playoffs.

Les Diables et les Lions égaux en première mi-temps

Après un échauffement de qualité des 2 côtés, les équipes sont présentées une à une et le match peut commencer. Et ce sont nos Lions qui rentrent le mieux dans le match en poussant les Diables à la faute. La sanction est immédiate : après un bon service de Romain Horrut, Thomas Paradis vient crucifier Terry Lefranc d’un somptueux revers côté bouclier (2’34 Paradis, assistance Horrut).

Rethel rentre peu à peu dans son match en mettant la main sur le palet et parvient à recoller au score peu de temps après. Un joli mouvement collectif avec un Sebek, très en vue ce soir, qui, faisant mine de passer derrière la cage, laisse un caviar pour Loskot qui trompera nos bordelais pris complément de cours sur le jeu (5’18 Loskot, assistance Sebek). Quarante secondes plus tard, c’est Strycek qui permet aux Diables de repasser devant au score. Sur un service de Chamrad au 2ème poteau, Strycek n’a plus qu’à pousser le palet dans une cage vide (5’57 Strycek, assistance Chamrad).

On pourrait croire nos Lions abattus par ce renversement de situation mais que neni. Sur un contre rondement mené par Uriot, ce dernier viendra décrocher la lucarne d’un Lefranc qui met du temps à rentrer dans son match. Les Bordelais recollent au score et les spectateurs restent médusés (7’20 Uriot, assistance Vandromme). En effet, il s’agit du premier match à domicile de Rethel de l’année et ils se doivent livrer la marchandises à leur public.

Rethel, accroché, cela n’arrive pas souvent et c’est à ce moment que leurs joueurs vont commencer à être rattrapés par la patrouille arbitrale. Coup sur coup, Loskot (12’32) puis Strycek (15’39) seront sanctionnés. C’est sur le deuxième jeu de puissance que nos Lions tromperont la vigilance d’un Lefranc, bien masqué sur l’occasion, avec un but de Blanchet de la pointe (17’38 Blanchet, assistance Paradis).

Rethel repart à l’offensive et bute sur un Gasnier en bonne forme, bien aidé par sa défense qui ressert les rangs pour laisser passer l’orage. Un but refusé pour Rethel et une parade magnifique du gardien bordelais sur Cripps feront douter les Ardennais. Malheureusement, une pénalité de Paradis à 22’33 les empêcheront de repartir au vestiaire avec ce précieux but d’avance. Lefranc, sur le côté gauche, arrive à servir un Skacel esseulé dans l’enclave pour annihiler tout espoir bordelais (23’17 Skacel, assistance Lefranc).

Situation frustrante pour nos joueurs mais ils savent qu’il y a la place ce soir pour jouer un joli coup et répéter l’exploit d’octobre 2016 en faisant tomber les septuple champions d’Europe.

L’expérience retheloise prend le dessus

La pause terminée, les Diables repartent à l’attaque et sur un palet perdu contre la bande, Loskot parvient à repiquer au centre, laissé vacant par nos bordelais, pour remettre sur les rails une équipe rethéloise en plein doute (25’58 Loskot). Etant devant au score, l’expérience des ardennais va les pousser à une conservation accrue du palet et attendre une faute de placement de leurs adversaires du soir.

Des permutations ainsi qu’un jeu collectif bien rodé mettra à mal l’équipe du port de Lune mais cette dernière ne pliera pas. Et c’est au moment où le cours du match aurait pu être favorable aux visiteurs du soir que ces derniers se feront punir. En effet, une pénalité de Cripps à 37’15 aurait pu permettre de revenir sur un score de parité mais Sebek ne l’entendait pas ainsi. Comme un sauveur, il intercepte une passe mal ajustée du jeu de puissance bordelais pour mener un contre éclair et permettre aux Diables de prendre le large avec deux longueurs d’avance (37’11 Sebek).

Bordeaux repart à l’attaque mais même le jeu de puissance restera muet sur cette deuxième mi-temps. La machine, dorénavant bien huilée, des champions de France en titre ne donnera plus aucune chance de revenir au score. Sebek, encore lui, alourdira la marque sur un somptueux lancer en situation de supériorité numérique en fin de match (45’08 Sebek, assistance Cripps). Un dernier but, presque anecdotique, de Loskot assisté de Sebek (toujours le même !) à trois minutes du terme (47’06 Loskot, assistance Sebek) viendra alourdir la musette de Lions qui n’auront pourtant pas démérité.

Le coup de sifflet final retentit et les spectateurs locaux peuvent enfin souffler. Rethel a fait le travail face à une équipe bordelaise bien en jambes qui montre qu’il faudra compter sur elle sur cette deuxième moitié de saison.

Rebondir rapidement

Maintenant place aux huitièmes de finale de la Coupe de France la semaine prochaine. Nos Lions de Bordeaux tenteront de réitérer la performance de l’année dernière en allant chercher un quart de finale chez nos voisins angloys (N1) . Un derby qui s’annonce intense et riche en émotions.

La feuille de match

Le classement

Crédit photo : Black Ghost, Loic Jourde

Répondre