Actualité

Des Lions de Bordeaux

Elite : une saison à deux vitesses

Dix ans après l’avoir quittée, les Lions retrouvaient une Ligue Elite qui n’a rien à voir avec celle de l’époque. Deux mois après la fin du championnat, retour sur le film de la saison.

Un départ exceptionnel

Sur la lancée de leur incroyable fin de saison de Nationale 1, les Lions ont débuté la saison de fort belle manière. Avec une effectif 100% identique en ce qui concerne les joueurs de champ, la dynamique de groupe était déjà acquise. La seule recrue de l’intersaison, le gardien Mickaël Gasnier, qui n’a pas tardé à s’adapter de la glace au roller, a été également déterminante.

Les premiers matchs de championnat ont été bien négociés, avec une victoire 4-2 à domicile face à Epernay puis 6-1 à Aubagne. La défaite sur le terrain de Caen 4-1 n’a pas stoppé l’élan des Bordelais qui ont créé par la suite leur plus bel exploit de la saison, en faisant tomber Rethel, futur champion de France, sur le score de 3-2 dans une salle Virginia bouillante.

La défaite aux tirs au but sur le terrain de Paris XIII a nourri des regrets, car les trois points étaient accessibles, mais on retiendra l’égalisation dans la dernière minute qui témoigne du mental solide des Lions. Pour sa première titularisation, Patrice Heumann n’a rien pu faire face à la solide équipe de Grenoble, malgré une belle remontée au score des Lions en deuxième période.

De retour à domicile, Bordeaux a de nouveau mis en difficulté un des cadors du championnat, Garges, avec une nouvelle égalisation dans les dernières secondes, suivie d’une défaite aux tirs au buts. Après Rethel et Paris 13, c’est le troisième match où les Lions arrachent des points dans le money time.

Après une victoire laborieuse 4-3 sur le terrain d’Amiens, les noirs et rouges recevaient le leader invaincu Angers, et n’ont pas été loin de l’emporter dans un nouveau match haut niveau. Mais le manque de réalisme offensif a été fatal et les Hawks se sont imposés 4-1 (deux derniers buts en cage vide) devant un public de nouveau venu en nombre.

A la fin de la première phase, les Lions font donc figure de candidats aux Playoffs avec un total de 14 points, très honorable pour un promu.

 

Une deuxième phase laborieuse 

La trêve de Noël a été fatale aux Lions qui n’obtiendront que 2 petits points sur l’ensemble des matchs retours ! Le championnat Elite est très exigeant pour des joueurs 100% amateurs. Les matchs sont plus nombreux et les déplacements bien plus longs que la Nationale 1. L’équipe a connu un gros coup de mou, et par ailleurs, les adversaires ne voyaient plus Bordeaux comme une petite équipe et ont donc adapté leur manière de jouer.

La défaite 6-3 sur le terrain d’Epernay, suivie d’une grosse désillusion avec une défaite 6-2 à domicile contre la lanterne rouge Aubagne, n’ont pas abattu les Lions qui ont redressé la tête en Coupe de France. Face à leur vieux amis Caennais, les Lions se sont imposés 4-3 à domicile pour se qualifier pour les 1/4 de finale pour la première fois de leur histoire. Deux semaines plus tard, mêmes équipes, même terrain, mais en championnat cette fois-ci. Les Conquérants prennent leur revanche et s’imposent 4-2.

Bordeaux prend ensuite la route des Ardennes et effectue un match de bel facture mais doit s’incliner 6-3 sur le terrain de Rethel. De retour salle Virginia, Lions et Corsaires effectuent un remake du match aller avec une égalisation tardive de Paris XIII suivie d’une victoire Bordelaise aux tirs au buts. Ce seront les deux seuls points marqués dans cette deuxième phase.

Le week-end suivant, retour à la Coupe de France avec le pire tirage au sort qu’il soit : un nouveau déplacement à Rethel. La lourde défaite 13-1 sera le point de départ de la dégringolade des Lions. S’en suit une sévère correction 8-0 à domicile face à Grenoble, en grande forme (futur vainqueur de la Coupe de France), puis une nouvelle défaite 10-2 à Garges.

Pour l’avant dernière journée du championnat, les Lions recevaient Amiens, concurrent direct pour le maintien. Un petit point suffisait aux locaux pour assurer la huitième place, et la messe semblait dite à quelques minutes de la fin lorsque Bordeaux menait 3-1. Mais un incroyable retournement de situation a abouti à la victoire des Écureuils 4-3 dans les dernières secondes.

Sonnés, les Lions doivent se remettre immédiatement au travail pour aller chercher le maintien sur le terrain du leader incontesté Angers. Et ce sera chose faite avec une courte défaite 4-3, qui les place à la septième place du classement final, à égalité avec Epernay et Amiens mais en tête à la différence de buts.

Le groupe est resté soudé durant la crise, la bonne ambiance qu’il y règne a été salutaire pour ne pas que le groupe explose.

L’objectif initial est donc atteint avec un maintien en Ligue Elite. Les Lions repartiront pour la saison 2017-2018 avec un peu plus d’expérience engrangée durant cette saison haute en rebondissements.

Quelques mouvements sont à prévoir durant l’intersaison mais le visage de l’équipe ne devrait pas beaucoup changer.

 

 

 

0 Partages

Répondre